les champignons carnivores


un des nombreux champignons carnivores

Les champignons carnivores, un sujet bien vaste et encore peut connu, la plupart des sites dédiés aux plantes n’en parlent pas et pour cause les champignons ne sont pas des plantes, mais au risque d’être hors sujet j’ai décidé de leurs dédiées un article.

les espèces de champignons carnivores

Il existe pas moins de 160 espèces différentes de champignons considérées comme carnivore, dont certaines que l’on retrouve couramment dans nos assiettes.

voici les espèces qui sont les plus connues et qui ont été le plus étudier : Arnaudovia, Arthrobotrys, Dactylium, Dactylella, Metharhizium, Monacrosporium, Nematoctonus, Pleurotus (nos fameux pleurotes), Polyphagus, Trichothecium, Zoopagacées.

types de captures

Les champignons carnivores rivalisent d’ingéniosité et surtout d’efficacité grâce a de nombreux types de pièges.

En premiers lieux il est bon de savoir pour la suite que l’hyphe est un des composants du mycélium, et le mycélium est la partie souterraine des champignons.

pièges collants

Il existe plusieurs types de pièges collants :

  • Le simple : qui se compose de 1 à 3 ramifications de l’hyphe recouverte d’une substance collantes, dans certains cas les appendices peuvent se toucher pour former un système de maille, comme pour un drosera en se débâtant la proie peut se coller en plusieurs endroits.
  • le tridimensionnel : bien plus efficace que le précédent, de plus les substances collantes sont présente sur les hyphes, mais aussi sur les conidiophores (organes de multiplication asexuée), de plus les hyphes de capture sont bien plus gros (entre 4 et 5 fois).

anneaux de capture

anneaux de capture passif

L’hyphe s’élargit et pousse de façon à former une boucle, quand la proie passe dans cette boucle elle reste coincée se débat et la plupart du temps réussit à détacher la boucle, la proie s’en va en emportant la boucle ignorant que celle-ci possède des hyphes de digestions qui vont commencer leur travail.

Ainsi le champignon utilise la proie pour se propager et pour nourrir les nouvelles hyphe.

anneaux de captures actifs

Comme dans le cas précédent les hyphes poussent en formant une boucle, la différence réside dans le fait que la mort de la proie est provoquée par un gonflement de l’anneau qui l’étrangle.

empoisonnement

Dans le cas du pleurote les hyphes sécrètent une substance toxique qui immobilise les proies proches de façons violente et rapide, une fois la proie immobilisée la plante développe des hyphes digestives en direction de la proie.

L’efficacité de ces différents types de pièges n’est pas mineure puisqu’il existe des pistes visant à utiliser les champignons carnivores en lutte contre certains parasite.

culture

Dans le cas où la culture de champignons vous tenterait, deux options s’offrent à vous, il existe des kits prêts à l’emploi pour cultiver des pleurotes.

L’autre option est d’essayer d’enterrer des plaques d’agar-agar dans votre jardin, il semblerait que cette méthode permette d’attirer certaines espèces de champignons carnivores.

votre commentaire est le bienvenue ;-)