culture des plantes carnivores


la culture des plantes carnivores

l’eau

l’eau est un des points essentiels de la réussite de la culture des  plantes carnivores.

1 -si possible n’utiliser que de l’eau de pluie pure pour la culture des plantes carnivores.

2-si vous n’avez pas d’eau de pluie, vous pouvez la remplacer par de l’eau déminéralisée ou de l’eau osmosée(magasin aquariophilie) ou de l’eau de ville filtrée dans un carafon échangeur d’ions.

3-si vous n’avez pas les types d’eau de 2, alors en dépannage et en dépannage seulement, vous pouvez utiliser : de l’eau de Volvic ( volvic uniquement les autres marques ne sont pas assez pures), de l’eau de dégivrage des réfrigérateurs.

4- si vous n’avez que l’eau du robinet, essayer cette méthode (toujours en dépannage) : remplissez un récipient d’eau, mettez le récipient dans la même pièce que vos plantes pour quelles soit à la bonne température, laissez-la reposer 24 h pour que le chlore contenu dans l’eau s’évapore ou tombe dans le fond du récipient, ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre blanc par litre d’eau pour faire baisser sont ph. Ne brassez surtout pas l’eau sinon cela ferait remonter le chlore et n’utilisez pas l’eau des 5 derniers cm au fond du récipient.

arrosages

DE DÉBUT NOVEMBRE A FIN AVRIL

Ne pas laisser d’eau dans la soucoupe, mais maintenez le substrat humide : touchez le substrat avec l’index, une trace d’humidité doit rester sur le doit, pendant cette période l’arrosage doit se faire par le dessus du pot.

DE DÉBUT MAI A FIN OCTOBRE

Laisser baigner le fond du pot dans 2 à 3 cm d’eau(pour les pots à réserve d’eau, placez le niveau aux quarts de la jauge) n’arrose jamais par le dessus à cette époque.

ATTENTION

Ces informations sont valables pour la plupart des plantes carnivores, mais ils sont fortement conseillés d’aller voir la fiche de culture pour confirmer.

la lumière

La plupart des plantes carnivores réclament le plein soleil, elles doivent donc être situées soit en extérieur,en serre, en véranda ou à moins d’un mètre d’une fenêtre située plein sud, éviter les fenêtres types velux, la luminosité qu’elles produisent et insuffisante pour les espèces de plein soleil. Ils existent aussi des espèces de mi – ombre (pinguicula, népenthès, Darlingtonia et cephalotus) il ne faut surtout pas les exposer plein soleil, essayer de privilégier la lumière du soleil si possible, sinon, utiliser des ampoules dites lumières du jour plus des ampoules dites blanc industriel.

température

Pour voir les températures minimums et maximales de chaque espèce référez-vous aux fiches de culture, ce qu’il faut surtout savoir c’est qu’une plante en pleine forme pourra supporter des températures plus basses qu’une plante faible, par exemple un drosera en pleine forme pourrait survivre à un froid qui aura tué un sarracenia malade ( pourtant un sarracenia est bien plus résistant au froid qu’un drosera).

substrat

Le substrat de base pour les plantes carnivores est composés de 2 tiers de tourbe et 1 tiers de sable non calcaire(sable de Loire ou de quartz),moi je préfère 2 tiers de tourbe et 1 tiers de vermiculite, ces mélanges sont les plus utiliser, car facile à trouver, mais le mieux est la sphaigne, car dans la sphaigne les plantes carnivores sont plus vigoureuses et moins malades cependant vous pouvez utiliser les matières suivantes (et aucune autre) :

tourbe blonde

Issu de la décomposition de la sphaigne, son ph est acide entre 3,5et 4,5, c’est le substrat le plus utiliser pour les plantes carnivores,c’est un matériau facile à trouver, mais surtout n’utiliser que de la tourbe blonde ( pas de tourbe brune) pure et surtout pas de tourbe enrichie.

sphaigne

La sphaigne est une mousse dont est issue la tourbe,cette mousse pousse partout dans le monde, si vous arrivez à vous procurer de la sphaigne vivante, vous trouverez sur mon site une fiche technique pour pouvoir la cultiver en cliquant ici. La sphaigne est vendue dessécher et il faut la réhumidifier avant de l’utiliser, il faut l’utiliser pur et surtout ne pas la mélanger.

fibre de coco

Il faut en trouver de la pure et surtout non salée, elle donne de bons résultats pour les népenthès.

vermiculite,perlite

Ces deux matériaux rajouté à la tourbe lui redonnent les mêmes propriétés de la sphaigne, la perlite est un silicate naturel, il ne faut surtout pas mettre de perlite dans le substrat des népenthès, car elle empoisonne la plante en vieillissant. La vermiculite est une matière issue de l’altération du mica et de la biotite.

polystyrène,pouzzolane,argile expansée,laine de

roche,écorces de pins

Tout ces matériaux peuvent être utilisés, mais en petite quantité.

hygrométrie

L’hygrométrie n’est pas un facteur aussi essentiel que l’humidité aux sols(sauf pour les espèces tropicales), il est impossible de stabiliser votre taux d’hygrométrie, mais il faut essayer d’avoir un taux d’hygrométrie entre de 65 % à 75 % (pour les népenthès il faut avoir un taux d’hygrométrie de 80 % sinon ils ne feront pas d’urnes) dans les plantes carnivores il existe trois catégories :

plantes carnivores à besoins modérés

Entre 40 % et 80 %:byblis,darlingtonia,dionaea, drosera (sauf tropicaux),drosophyllum,ibicella,pinguicula(sauf tropicaux),roridula,sarracenia,utricularia.

plantes carnivores à besoins modérées à élevées

Entre 40 % et 95 % brocchinia,cephalothus,heliamphora.

plantes carnivores besoins élevés

Entre 80 % et 95 %:catopsis,drosera tropicaux,népenthès,genlisea,pinguicula tropicales,utricularia tropicaux.

pot

la matière

Les pots de plantes carnivores doivent être en plastique, car dans les pots en terre cuite dessèchent plus rapidement le substrat et accumulent les sels minéraux toxiques pour les plantes carnivores. Les pots doivent posséder un trou de drainage pour pouvoir apporter l’eau par le dessous.

la taille

Les pots doivent être le plus grands possible, quand vous achetez une nouvelle plante rempotez là directement dans un grand pot, cela lui évitera le stress de nombreux rempotages dû au pot rendu trop petit, les pots doivent faire une profondeur de 40 cm sur un diamètre de 20 cm au minimum. Certaines plantes comme les népenthès apprécient d’être en suspension .

la couleur

Cela paraît ridicule, mais ça compte, il faut des couleurs claires qui s’échauffent moins vite que les couleurs foncées.

engrais ou nourrissage

En premier lieu les choses à ne pas faire :ne pas nourrir vos plantes avec de la viande (haché ou pas!!!)ni de sang ne pas donner d’engrais organique a vos plantes cela n’est pas nécessaire a la culture des plantes carnivores , le seul genre d’engrais que vous pouvez donner à vos plantes est l’engrais à orchidées, mais en petite quantité, car les plantes carnivores se nourrissent déjà grâce aux insectes qu’elles ont capturés , la seconde solution consiste à nourrir vos plantes avec des insectes : fourmis,chenilles,mille-pattes,cafard,criquet,daphnie,vers,mouches. Choisissez de petites proies, et surtout ne pas donner trop d’insectes à vos plantes, la dose normale est de 4 insectes par mois. Quant à l’engrais, donnez-le avec beaucoup de prudence , par exemple une fois par mois, mais surtout soyez très prudent, car la plupart du temps les plantes carnivores n’ont pas besoin d’être nourries, et un excès de nourriture est nocif pour les plantes carnivores.

Vous voilà armée des connaissances de base nécessaires a la culture des plantes carnivores 🙂 n’hésiter pas a exploré le reste du site pour trouver d’autres informations plus précises ou d’autres astuces vos plantes carnivores vous diront merci .

votre commentaire est le bienvenue ;-)